Pourquoi l’Algérie Pourrait Réécrire l’Histoire de l’Humanité – Découverte Archéologique

Une récente découverte faite en Algérie est susceptible de remettre en cause l’Histoire de l’humanité.

En effet, des archéologues ont découvert en Algérie des outils en pierre taillée vieux de 2,4 millions d’années ! Nous sommes là sur une chronologie bien plus ancienne que pour les autres outils retrouvés jusqu’alors dans cette région. En conséquence de quoi, cette découverte pourrait remettre en cause la théorie selon laquelle l’Afrique de l’Est serait le berceau de l’humanité.

www.revelations-of-the-ancient-world.com
https://www.facebook.com/RevelationsAventuresWeb

Les Incroyables Chambres de la Pyramide Rouge en Égypte

Aujourd’hui je vais faire une légère infidélité à mes préférences narratives car je n’arriverai pas à garder le meilleur pour la fin. C’est pourquoi nous allons effectivement commencer par la visite de l’intérieur de la Pyramide Rouge qui nous tend les bras dès l’arrivée à Dahchour. Ce serait bête de s’en priver.

Nous voici arrivés dans la première pièce de la 3eme plus grande pyramide d’Égypte. Première pièce qui comme les deux suivantes, présente un plafond en encorbellement qui n’est pas sans rappeler la Grande Gallerie de la Pyramide de Khéops. En terme de similitude, vous remarquerez également comment le bloc présent au-dessus de l’entrée de chaque pièce est exactement le même, en proportions, que celui de la Chambre du Roi, toujours dans la Pyramide de Khéops. Un schéma architectural dont les récurrences ne sauraient être expliquées uniquement par le hasard ou une supposée transmission de connaissances de Snéfrou à son fils Khéops, ou tout du moins leurs architectes respectifs.

Détails du prochain voyage Égypte http://www.revelations-of-the-ancient-world.com/fr/voyage-egypte-ancienne

A Quoi Servaient les Excroissances du Coricancha à Cusco?

Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui nous sommes à Cusco, l’ancienne capitale inca, au cœur du Pérou. Et au cœur de Cusco se trouve un temple initialement nommé, au temps des incas, Intikancha ou Intiwasi, temple alors dédié à Inti, le dieu soleil. C’est pour cela que lorsque l’on parle de Coricancha aujourd’hui, il est généralement traduit par temple du soleil. Ravagé par la guerre du XVIe siècle contre les conquistadors espagnols, la plupart des pierres rescapées de cet horrible prise de pouvoir qui composent ce lieu constituent aujourd’hui les fondations de l’église Santo Domingo, ou tout au mieux, quelques arrêts sur l’histoire inca. Mais comme nous allons le voir dans cette vidéo, ce sur quoi certains ne s’arrêtent á peine, sont en fait de formidables témoignages des techniques de construction inca qui soulèvent des questions aux réponses aléatoires et quelques fois peu convaincantes.

Détails prochain voyage Pérou + Bolivie http://www.revelations-of-the-ancient-world.com/fr/voyage-perou-bolivie-mysteres-incas/

Abousir – Dévasté par un Cataclysme ou Simple Oeuvre du Temps?

Si nous traversons actuellement le désert, c’est que nous partons d’ Abou Ghorab pour nous rendre à Abousir. Abou Ghorab c’est ce site unique en Egypte où l’on trouve des cuves que l’on dit sacrificielles. Voici le lien de la vidéo qui était consacrée à ce site.

Détails du prochain voyage Égypte http://www.revelations-of-the-ancient-world.com/fr/voyage-egypte-ancienne

Vidéo Abou Ghorab https://youtu.be/kexa80mhBNc

Alors que la bonne humeur va bon train entre les passionnés qui découvrent ce site impressionnant, les rapides pauses photos permettent de se rendre compte de l’échelle tout à fait impressionnante de ces restes d’escaliers en calcaire. Si Abou Ghorab est unique pour ses cuves, Abousir l’est tout autant pour ces fameux escaliers que l’on ne trouve qu’ici et sur leur emplacement d’origine.

Les restes de cette zone cataclysmique créent un labyrinthe dans lequel on se faufile au gré des blocs qui jonchent le sol.

Ce labyrinthe fait qu’il est difficile de retrouver une cohérence á l’ensemble, á tel point que les équipes de restauration du ministère des antiquités n’ont jamais vraiment cherché á reconstituer le site pour lui redonner une peau neuve en vue de l’ouverture au public de ce lieu magique. S’il est interdit au public aujourd’hui, il faut savoir que ce site composé de 7 pyramides était un temps ouvert au public, puis en raison de sa non fréquentation, la décision a été prise de le fermer et en interdire l’accès. Espérons qu’un jour le monde aura de nouveau le droit d’y aller en toute quiétude. Je crains malheureusement qu’en conservant son état actuel, il n’intéresse pas le touriste lambda. Tant mieux, cela nous permet de nous imprégner de ces vestiges sans pareil.

Si nous traversons actuellement le désert, c’est que nous partons d’Abou Ghorab pour nous rendre à Abousir. Abou Ghorab c’est ce site unique en Egypte où l’on trouve des cuves que l’on dit sacrificielles. Voici le lien de la vidéo qui était consacrée à ce site.

Alors que la bonne humeur va bon train entre les passionnés qui decouvrent ce site impressionnant, les rapides pauses photos permettent de se rendre compte de l’echelle tout à fait impressionnante de ces restes d’escaliers en calcaire. Si Abou Ghorab est unique pour ses cuves, Abousir l’est tout autant pour ces fameux escaliers que l’on ne trouve qu’ici et sur leur emplacement d’origine.

Les restes de cette zone cataclysmique créent un labyrinthe dans lequel on se faufile au gré des blocs qui jonchent le sol.

Ce labyrinthe fait qu’il est difficile de retrouver une cohérence á l’ensemble, á tel point que les équipes de restauration du ministère des antiquités n’ont jamais vraiment cherché á reconstituer le site pour lui redonner une peau neuve en vue de l’ouverture au public de ce lieu magique. S’il est interdit au public aujourd’hui, il faut savoir que ce site composé de 7 pyramides était un temps ouvert au public, puis en raison de sa non fréquentation, la décision a été prise de le fermer et en interdire l’accès. Espérons qu’un jour le monde aura de nouveau le droit d’y aller en toute quiétude.